Mais comment font-ils?

Pages : 1 2 3

Mais comment font les gens pour continuer à aller au Pathé? Remarquez, il a bien fallu que j’y aille pour pouvoir dire ça. Mais j’avais une place gratuite, alors… dommage de la perdre quand même!Et ça me rappelle pourquoi je n’aime pas ces “cinémas”.

Etude comparative en 3 pages.

Match : Pathé vs. Indé.

Partie 1 : Pathé & autres multiplexes onéreux

Passons outre le fait que le film (une sortie de la semaine) se retrouve relégué en salle 9 du Pathé de Lyon, soit LA petite salle toute perchée tout en haut du cinéma, que t’as l’impression de plus être dans le bâtiment quand tu rentres dedans. Et que les caissières, vu les dimensions usinesques du cinéma et le trafic que cela engendre sont particulièrement désagréable.

Pathe

Et également que ce cinéma est absolument le seul sur la presqu’ile (donc le centre de Lyon), à l’exception des touts petits CNP (cf dernière page), puisque le seul autre gros cinéma (les 8 nefs) a été racheté par … Pathé. Et avant, c’était UGC, de toutes façons, alors. Le dernier cinéma indépendant de la presqu’ile a fermé l’année dernière, au grand regret de tous. Paix à ton âme, Ambiance.

Bref. La séance est censée commencer à 20h10. Et en effet, à 20h10 précise (c’est un homme ou une machine dans la cabine?), les lumières se tamisent (mais ne s’éteignent pas, mauvais signe…). Et c’est parti pour… 15 minutes de pub. et après, quand même, les bandes annonces. De quoi se plaint-on, on échappe aux pubs en plein milieu du film, comme on m’a dit que cela se faisait dans certains pays…

Et ensuite, le film. 25/30 minutes après le début de la séance, donc. Après avoir payé (pour ceux qui l’ont fait) 9€ en plein tarif et 6,50€ en tarif réduit. Plus les pop-corn qui coûtent cher et qui emmerdent les voisins. Budget ciné au Pathé : 10€ par personne en moyenne, et en plus 15 minutes de pub.

Et dès la dernière image, paf les lumières se rallument. Et une lumière se met à clignoter violemment pour faire comprendre aux gens qu’il faut prendre une autre porte pour sortir. Le générique défile pendant que tout le monde part. Je reste. Je finis par comprendre que je devrais partir quand, à peine au milieu du générique, je suis seul dans la salle et qu’il y a déjà un type qui passe pour ramasser tout ce que les gens, qui n’en ont rien à foutre, jettent par terre ou laissent traîner.

Bravo le respect du cinéma.

Et bravo pour le respect du client. Pour rentrer dans la salle, les couloirs sont long mais au moins avec de la moquette, etc… Par contre, une fois qu’on sort… Des escaliers qui ressemblent à des escaliers de secours, à n’en plus finir, limite peints; comme si une fois qu’on avait vu le film, on ne valait plus rien.

Laissez un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>