Introduction au graphisme

[edit] Merci à tous ceux qui étaient là ! Retrouvez ci-dessous la présentation, et encore en dessous un lien vers le .pdf. N’hésitez pas à donner votre avis sur la formation dans les commentaires ! [/edit]

Lundi 23 novembre (demain), j’anime une formation pour Animafac Lyon sur l’introduction au graphisme, à Lyon Campus (25 rue jaboulay, Lyon 7) à 18h30.

Vous trouverez ci-joint la présentation que j’ai préparé à cette occasion. Elle est assez complète et peut être utile à tout le monde, même à ceux qui n’ont pas assisté à la formation.

Pour télécharger le .pdf, cliquez ici : formationanimafac_231109.pdf

Ce document peut être diffusé sans modification et à condition de le lier à cet article.

Pour plus d’informations : bertrand@ploup.fr

Sommaire :

  1. les grands principes (couleurs, mentions légales, …)
  2. la question des droits
  3. l’export
  4. les marges de fichier
  5. chez l’imprimeur

La pratique des logiciels se faisant sur place, on ne la retrouve pas dans la présentation. Faire des captures d’écran aurait pris un temps fou pour un résultat pas forcément pertinent pour les participants…

Pause café

Et donc détente !..

Confo

Vu sur la vitrine d’un magasin Conforama… Autant le 5×2=11 10, pour faire style c’est un enfant qui apprend à compter, ok, autant, le 5×1=1 laissé tel quel… chaud !

S’ils comptent pareil pour leurs tickets de caisse, je vais chez eux, moi !

Dans la série découvertes sympas à Grenoble, des affichettes vues un peu partout dans la ville (décidément, ils aiment bien ça, à Grenoble, l’affichage sauvage viral). Apparemment, pour annoncer un concert de Drum-n-bass. Evident, mon cher Watson !

img_0251

Et une dernière pour la route… Celle-là, je l’adore !

img_0238

Vu à Grenoble également, décidément championne de l’art-fichage sauvage (on se démerde pas mal non plus à Lyon, mais c’est plus des affiches de la CNT ou pour des concerts…).

Fréquence d’enterrement

Entendu ce matin dans le bus, à la radio écoutée par le chauffeur : matinale spéciale « posez vos questions sur les enterrements » !

Ou quelque chose du genre. En tout cas, une femme se demandait très sérieusement si, une fois incinérée, ses cendres pourraient être dispersées par ses enfants dans le cercueil de son mari. Et l’intervenante présente de lui répondre très sérieusement  » la loi l’interdit maintenant, mais l’urne pourra être posée sur le cercueil. -Oui mais je ne suis pas riche, mon urne sera en plastique et peu solide… -Il n’y a pas de raisons madame! »

Auditrice suivante : « où est-ce que mes cendres devront être dispersées ? »

Là, mon arrêt. Ouf.

C’est la crise, mes amis : on parle de crémation au réveil, c’est un signe !

Productions, productions…

Hop, et voilà, ça y est, c’est Janvier, et l’inspiration revient, c’est formidable. Déjà une demi-douzaine d’articles en quelques jours. Cool. Reste encore à trouver un peu un sujet à ce blog. Quoi que… Est-ce bien nécessaire, finalement ?

En tout cas, je reviens avec mon lot de projet, comme d’habitude !

Commençons donc par Pyu, que vous pouvez retrouver dans mon article juste précédent, et qui présente l’intégralité de ce que j’ai à vous dire sur ce projet : www.pyuple.fr. Le reste, c’est secret. Chuuuuuuuuuuuut.

Ensuite, vous aurez remarqué une nouvelle playlist dans la colonne de droite. Tout cela est temporaire, puisque je vais remanier le site. Mais dans l’idée, voilà, une p’tite sélection de chansons que j’aime beaucoup. mais comme le dit le disclaimer, ben, c’est ce que j’aime bien et que j’ai trouvé sur ce site, ou des découvertes, essentiellement, en fait. Ca ne reflète absolument pas ce que j’ai sur mon ordinateur ou dans ma CDthèque, par exemple. Mais ça donne une idée. Et puis c’est des trucs sympas.

Et enfin, last but not least, comme le dit la formule consacrée, aujourd’hui est un grand jour, car, au-delà d’être une journée au milieu de mes partiels et où comme les autres jours je n’en glande pas une, j’ai aujourd’hui, donc, parce que la phrase n’est pas encore assez longue à mon goût, achevé (je dis bien terminé, pour de vrai, fini, quoi) le livre AVL, projet entamé à l’AFEV en fin de volontariat, c’est-à-dire en juin 2008. Une bien belle mise en page. Sommaire, certes, mais jolie. Monoco commence à avoir une certaine activité hétérogène  à son actif !

Le dernier gros projet de monoco avant sa transformation en gros poussin. Pyu, pyu.

Et voilà. Je vous le propose en exclusivité (puisque le site de l’AFEV Lyon n’existe plus, puisque l’AFEV se refuse à engager un responsable informatique… Marion, si tu m’entends…) derrière ce petit lien. C’est un livre gratuit, qui ne vous intéressera probablement pas, et qui recueille les témoignages/dessins de bénévoles et d’enfants de l’AFEV dans le cadre d’un dispositif appelé donc AVL (Accompagnement Vers la Lecture, pour des petits n’enfants qui n’savent point -encore, et non à pitre- lire).

Vos commentaires sont les bienvenus. Je vais bien finir par réussir à vous faire réagir, bande de visiteurs mollusqueux (car oui, je le sais, j’ai des visiteurs !)