Traductions de plugins : programme à venir

Ca y est!

Notre cher ami Lesterchan vient de mettre (enfin, le 13 mai dernier…) la plupart de ses plugins (WP-Email, WP-Print, WP-PostsRating, WP-Stats, WP-UserOnline, …) pour WordPress 2.5.

Je vais donc les traduire en juin/juillet et les mettre en ligne dans la foulée. Stay in tunes !

2 événements à venir

Et bien voilà, ça y est, la fin de l’année approche. Au-delà de mes questionnements et considérations personnelles, des examens qui approchent alors que je n’ai pas encore commencé les révisions, certaines choses prennent forme.

C’est notamment le cas du gala de fin d’année organisé par mankpad’ere (jolie, l’affiche, hein???).

Mais c’est également le cas, et surtout, du Manifeste de la reconnaissance de l’engagement étudiant qui devrait prendre forme sur Lyon ce mardi 3 juin 2008, à partir de 9h. Toutes les associations étudiantes lyonnaises que nous avons réussi à répertorier ont été invitées. Vous pouvez retrouver toutes les infos relatives à ce manifeste sur le site dédié.

Je vous tiendrais au courant, bien sûr, de l’avancement des travaux.

Mon épopée nocturne sonorale - partie 2

Et voilà, c’est reparti.

Vous me direz : pourquoi avoir séparé en deux parties si c’est pour les écrire en même temps? Et bien je vous réponds : parce que les deux soirées n’ont rien à voir.

La première partie, c’est pour le côté, “nocturne sonorale” (les nuits sonores, quoi). Là, c’est plus pour l’épopée…

Donc, nous reprenons où nous en étions. Nous sommes donc 5 chez Margaux, sur les quais du Rhône.

Arrivé le moment de partir (donc déjà bien 2h et quelques du matin), avec Gino, on décide de monter sur le toit de l’immeuble par l’extérieur, en passant de balcon en balcon avec des bouts de murs et des échelles. Arrivé en haut, croyez-moi, la vue est ma-gni-fi-que. J’y retournerais probablement prendre des photos !

Je redescends convaincre Margaux de monter (les autres ne voulaient vraiment pas… Poules mouillées :p), et nous voilà donc tous les 3, là-haut, à admirer Lyon. Moment magique.

Mais en redescendant, nous avons fait pas mal de bruit. En passant devant un appart, nous avons commencé à entendre des bruits de fenêtre/volet. Panique. On accélère pour rentrer dans l’appart de Margaux au plus vite, et là paf, je glisse, je tombe, et je vous écris de l’hosto. Meuh non, je déconne (quoi, c’est pas drôle?).

Une fois dans l’appart, ben il était grand temps de partir. Nous quittons donc l’appart (sauf Margaux, hein, bien sûr. Z’avez suivi un peu?) et nous séparons devant chez elle. Au détour de la rue, un sdf appelle au secours et se plaint d’une douleur à la jambe.

Le temps d’essayer d’appeler les secours, je vois non pas une, non pas deux, mais bien 3 voitures de la PJ débarquer. Soit environ 10 minutes maximum après avoir fait du bruit… Rapide !

Ils montent, je tente d’appeler Margaux pour l’avertir, qui ne répond pas. Je réussis à la joindre, pour la prévenir et lui demander de l’aide pour le SDF (puisque je n’avais toujours pas réussi à obtenir de secours pour lui…). Elle décide de descendre… Je vois 3 flics sortir.

Quelques minutes après, d’autres flics descendent, entourant… Margaux. Gros gros coup de flip… Mais finalement non, elle se dirige vers moi.

“Tout va bien, ils m’ont dit ‘ne vous inquiétez pas, mademoiselle, tout va bien’

-tant mieux… j’ai un peu flippé !

-clair, moi aussi…”

Après cet échange de bons procédés, nous finissons par avoir des secours (voir ci-dessous).

A savoir qu’entre temps, appeler les secours pour un sdf n’est pas une sinécure… J’ai d’abord appelé les pompiers qui m’ont redirigé vers le SAMU, qui m’a demandé d’appeler d’abord le 115 (le samu social), où l’on m’a dit qu’on ne pouvait rien faire, parce qu’il n’y a plus de place en hébergement, mais qu’on essayait d’envoyer une voiture de flic (mais ils n’allaient pas se déplacer pour ça… Pour un cambriolage, oui, mais pas pour un homme qui souffre, qui plus est un sdf…). Entre temps, donc, Margaux est descendue, et je retente d’appeler le samu, qui finalement m’envoie… les pompiers. Qui débarquent : “Alors Geoffroy, qu’est-ce qui t’arrive ce soir?” ……………….. Avec, bien sûr, une voiture de flic.

Quand on est SDF, mieux vaut être en bonne santé !..

Il est 4h du matin, nous pouvons rentrer nous coucher.

Quelle nuit !