Pu**** de télé - Complément d’enquête

- suite de mon article précédent sur la télé -

Je suis encore plus révolté après ça :
http://www.rue89.com/2009/01/11/les-riverains-hallucinent-il-reste-de-la-pub-sur-france-tv
Pensez à bien regarder la vidéo au milieu de l’article. Merci la fin de la pub. Enfin, surtout, merci à Sarko. Le retour de l’ORTF ? Bof… Quelque chose de beaucoup plus subtil, je suppose…

Affligeant.

Bien sûr, c’est l’UMP qui est tiré au sort.

Bien sûr.

Aujourd’hui, je m’indigne - #3 - Pu**** d’humain (encore) !

Et voilà, l’épisode 3/3, du moins pour aujourd’hui. Je n’ai même pas pris le temps de parler de mes coups de gueule politiques… Je réserve ça pour un autre blog.

Je vous invite à lire ce (certes très long, mais au moins, lisez les premiers paragraphes, déjà bien assez édifiants !) article du Monde, repéré par mon cher ami et néanmoins collègue Bertrand Colin. Merci à lui. C’est tout à fait malhonnête, mais vous pouvez le télécharger ici en pdf, pour pouvoir le lire plus tard. Sinon, il est retranscrit si vous cliquez sur “lire la suite”.

Cet article permet de mettre en exergue une question qui se pose depuis quelques temps maintenant… Sommes-nous trop sur Terre ? Il est clair que nous épuisons notre planète. Nous avons dépassé depuis plus de 20 ans ses capacités à nous sustanter tous.

Les fans de science-fiction diront : “allons sur d’autres planètes”. De un, bon, ben, on peut pas. De deux, si c’est pour la pourrir comme la Terre, on pourra vraiment commencer à comparer l’Homme à un parasite interstellaire. Un gros, collant, encombrant parasite. De trois, bon deux raisons c’est déjà pas mal.

D’autres diront, de manière certes plus réalistes, mais plus pessimiste aussi : ben que peut-on concrètement faire ? Un article qui soulève des réactions, alors, n’hésitez pas à réagir, justement…

Sommes-nous trop nombreux ?

Aujourd’hui, je m’indigne - #2 - Pu**** d’humain !

Ici, une assez rapide réflexion.

Ces derniers temps, il m’a été donné de constater à loisir (malheureusement), l’existence de 2 grandes catégories de population dites “concernées” par l’environnement.

Cet article appelle clairement au débat, comme les 2 autres de cette série, d’ailleurs.

Après une analyse rapide des comportements de différentes personnes (je ne parle pas non plus d’analyse sociologique poussée, quoi que ce sujet le mériterait peut-être…), j’ai réussi à sommairement dégager deux grand types de personnes que l’on peut qualifier de “aware” (© JCVD Life-Time).

Panorama.